s-enfuir-recit-d-un-otage

Guy Delisle raconte l’histoire de Christophe André, qui a été kidnappé à Nazran (Caucase), le 2 juillet 1997, alors qu’il était en mission pour Médecins sans frontières depuis trois mois. Christophe ignore les raisons de son enlèvement et se retrouve en divers lieux, menotté à chaque fois dans une chambre vide. Il est peu nourri et n’a rien à faire de ses journées à part attendre. C’est un récit prenant, même si par nature répétitif et monotone. Cette répétition fait justement entrer le lecteur dans l’histoire. La fin, avec la fuite de Christophe, en est d’autant plus forte et poignante. Je retiens : la saveur des détails et de la variété quand le temps est vidé de sa substance.

Pour feuilleter l’album, ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s