130995_couverture_hres_0

Régis Jauffret m’avait habituée à un cynisme version poids lourds, dans Fragments de la vie des gens par exemple, et j’ai retrouvé cette veine-là dans ce roman épistolaire, à travers les échanges entre Noémie et son ex-belle-mère Jeanne, par exemple dans ce passage :

L’amour est une picoterie, une démangeaison dont on ne saura jamais si le plaisir du soulagement que nous procure la caresse de l’amant vaut les désagréments de son incessant prurit. Mais faute de contracter ce mal, on ne connaît jamais le plaisir indicible de voir ses symptômes devenus sous les baisers, les profonds regards, dans l’étreinte, la cause originelle du paroxysme du bonheur dont le paradis est une contrefaçon. (p. 20)

Ou dans celui-ci : C’est absurde d’aimer et le contraire n’est pas rassurant. L’amour est beaucoup plus fou que je ne serai jamais folle, on l’enfermera avant moi. (p. 121)

Le projet qui rapproche ces deux femmes, cuisiner et manger Geoffrey, l’homme qui les a déçues, cède en fait la place à quelque chose de plus intéressant, lisible ici :

A trop correspondre, fasse le ciel que nous ne finissions par dégénérer en romancières. Déjà la métaphore ronge nos lettres et pour une raison qui m’échappe nous partageons toutes deux la manie de jouer avec nos têtes. (…)

La métaphore n’est-elle pas une insolence ? Une manière de ricaner à la figure du réel en lui signifiant son incomplétude ? N’est-ce pas un jeu dangereux ? Finirons-nous bientôt trucidées par un glaive que nous aurons suscité en parlant d’un visage en lame de couteau ? (p. 132)

Si j’osais le jeu de mots, je dirais que la fin m’a laissée sur ma faim…je n’ai finalement pas bien saisi la portée du projet de Régis Jauffret.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s