eho_guillaudc

Un roman étonnant, et prenant, qui nous fait suivre Lucie de sa sortie de la khâgne à son entrée dans une congrégation, où elle devient Sœur Marie-Lucie. Le texte est principalement écrit à la troisième personne, ce qui n’empêche pas d’être au plus près des doutes et des tremblements de la protagoniste; quelques chapitres, en italique, portent la voix de l’amie dans le monde de Lucie, Juliette, qui peine à comprendre le choix de cette vie recluse.

Une lecture qui permet de s’interroger avec finesse et acuité sur le sens d’un engagement religieux, et qui n’hésite pas à pointer la violence de ceux qui utilisent la foi pour manipuler les autres. C’est fort et original, et je l’ai lu d’une traite !

Premier chapitre à lire ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s