524334

A Lampedusa, la mer est partout, et même quand on a seulement douze ans comme Samuele, il faut apprendre à la dompter, puisque comme on le lui dit, Lampedusa on est tous marins. Pour les réfugiés de toute l’Afrique, c’est une bouche d’ombre, qui avale sans pitié.

Le documentaire prend le temps de montrer des Italiens simples, absorbés par leur travail ou leurs occupations quotidiennes, qui tendent la main, au propre comme au figuré, à ceux qui échouent près de leurs côtes, morts ou vivants.

Difficile de ne pas être ébranlé par les images de sauvetage, qui deviennent très concrètes et font prendre la mesure de la situation. J’ai beaucoup pensé au livre L’opticien de Lampedusa d’Emma-Jane Kirby, que ce film prolonge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s