couv_275372

J’avais admiré le travail de Vincent Zabus dans Les Ombres, ici j’ai adopté d’emblée les couleurs chaudes, qui créent une atmosphère propice aux cauchemars du grand-père, aux colères du petit-fils, aux difficultés sentimentales du père. Il est question d’immigration italienne en Belgique, et d’une histoire qui ne s’est pas transmise jusque-là. C’est très réussi et touchant.

Ici pour feuilleter le début de l’album.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s