v3-recto-flyer-lettres-israel-bd

C’est avec ce très beau visuel, un arbre duquel s’échappent des lettres hébraïques, que le premier festival de littérature israélienne à Paris est lancé. J’ai assisté à la soirée consacrée à la traduction de l’hébreu, avec les traductrices Sylvie Cohen, Rosie Pinhas-Delpuech et Laurence Sendrowicz, et animée par Gilles Rozier. Elles ont chacune raconté comment elles en étaient venues à la traduction, définie par Laurence Sendrowicz comme un « corps à corps, une lutte entre deux langues. » Particulièrement intéressant de les entendre parler des difficultés rencontrées dans leur travail, par exemple la question très concrète de l’emploi des temps verbaux, l’hébreu passant du présent au passé sans raison forcément motivée. Repartie avec l’envie d’en savoir plus encore sur les spécificités de la traduction de l’hébreu en français…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s