symbolisme
L’alouette, Pal Szinyei Merse, 1882.

C’est l’œuvre qui a le plus retenu mon attention dans cette exposition assez riche et éclectique puisqu’elle part de la fin du Moyen Âge pour aller jusqu’au XXème siècle.

Les autres tableaux qui m’ont plu sont aussi des évocations féminines.

62ac502df970753bc2889de0f6c170e2
Jeune fille endormie, Peintre romain, premier quart du XVIIème siècle.
5-1
Femme à la cage, Jozsef Rippl-Ronai, 1892.
the_spring_-_franz_von_stuck
Le Printemps, Franz Von Stuck, 1902.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s