couv-lacherprise-web

Une bande dessinée dont les couleurs m’ont beaucoup plu. La protagoniste vit avec sa détestation de l’Allemagne et de la Hongrie, pays qui pèsent comme de lourds fantômes en elle, après la Shoah. Elle cherche à les dépasser quand son fils décide de s’installer à Berlin. Les couleurs disent la joie et la pesanteur du quotidien, avec simplicité et justesse.

prepub-lacherprise-p7

Plus de planches de l’album à regarder ici.

Le site de Miriam Katin.

Publicités

Une réflexion sur “« Lâcher prise » de Miriam Katin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s