108120_couverture_hres_0

Martin Page, dont j’avais lu Manuel d’écriture et de survie, Comment je suis devenu stupide dans sa version adaptée en bande dessinée, et Une parfaite journée parfaite a décidément de très bonnes idées littéraires ! Son idée de départ est ici qu’un thésard se retrouve au service de Samuel Beckett, pour l’aider dans diverses menues tâches. Sauf que Beckett, facétieux et profond, le prend comme complice de la fabrication de ses archives littéraires.

« Il faut prendre les archives comme une fiction construite par un écrivain et non comme la vérité, a-t-il dit. Et que nous dit cette fiction ? Voilà le travail des chercheurs. »

Fiction tout autant que réflexion littéraire, ce livre s’interroge donc sur la question de la mémoire :

(Tellement de choses se sont passées aujourd’hui. Je suis embarqué dans une expérience qui me passionne et m’étourdit. Je prends ces notes pour être sûr que je n’ai rien inventé. La mémoire est une chose vivante dont il faut se méfier.)

L’image publique de l’écrivain devient un jeu pour Beckett :

Quand il s’agissait d’être pris en photo ou d’assister à une obligation sociale à laquelle il n’avait pu échapper, il rasait sa barbe, faisait couper ses cheveux et mettait des vêtements sobres. Ceux qui connaissent vraiment Beckett savent qu’il est très différent de cette image sérieuse en noir et blanc qu’il donne au monde. Tout ça était parfaitement pensé, m’a-t-il dit : il construisait une image d’Epinal du « Samuel Beckett écrivain ». C’était une manière de jouer avec le système. Il jetait une image en pâture à la renommée. Pour s’en sortir il faut être connu, et pour être connu il faut être reconnu, c’est-à-dire identifiable, être un personnage, une fiction. Esse est percipi. Mais on n’est pas obligé d’être son personnage : on peut mentir et enlever le costume une fois rentré chez soi.

Un livre plein d’esprit, d’humour, que je recommande vivement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s