4842881_6_8558_premiere-de-couverture-du-livre-pour-la-peau_aebb80c76e6715bd64610fb3d32e7b1f

Et pourtant, tombe-t-on amoureux d’une personne ou d’une culture quand bien même on ignore tout des codes la composant ? L’un est-il extricable des autres ? La personne existe-t-elle sans les objets -ce qu’ils disent de notre fantasme d’incarnation- et les pratiques culturelles ? La définition de soi passe-t-elle par les objets dont on se pare, qu’on affectionne ? Où commence l’individu et qu’est-ce que l’authenticité ?

Ce livre raconte l’histoire d’une passion, d’un point de vue féminin original parce que cru et sans pudeur. L’écriture est intéressante, explore des voies propres, qui surprennent. C’est un très beau texte.

Une vidéo dans laquelle Emmanuelle Richard explique sa démarche. « Tout amour nous augmente et nous précise. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s