UN JOUR IL VIENDRA FRAPPER C1.indd

Avant ses trente ans, et parce qu’il veut avoir un enfant avec Maud, Julien part à la recherche de son père, qu’il ne connaît pas. Il se rend à Limoges (il habite à Paris) et le retrouve sans mal, discute avec lui, mais les maigres informations obtenues sur ses origines attisent davantage encore sa curiosité. Il décide alors de partir à la rencontre d’autres membres de sa famille, et en particulier de son oncle qui vit en Israël.

L’enquête que mène le personnage principal sur le passé, sur la Shoah notamment, est très touchante, mais toujours très sobre et juste. La découverte d’Israël est particulièrement nuancée et loin des préjugés.

Cette bande dessinée m’a fait penser à celle de Jérémie Dres, Nous n’irons pas voir Auschwitz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s