9782266218658_1_75

 

Ce récit d’une entrée au lycée Lyautey de Casablanca du point de vue du petit Mehdi donne d’emblée un ton amusant. Les dialogues sont formidables par leur mélange de langues et de niveaux de langue : l’arabe dialectal marocain, le français, tantôt argotique, tantôt soutenu, voire poétique. Quel roman visuel ! J’ai vraiment l’impression d’avoir vu cet internat et ses acteurs.
Mehdi, passionné de livres, a cette réflexion géniale : « C’était peut-être cela le pire, dans la mort : ne plus pouvoir lire. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s