J’ai été étonnée de constater que cette histoire de navets avait déclenché plusieurs réactions autour de moi. Qui aurait dit que des navets nous parleraient autant ? (Je confesse d’ailleurs avoir rangé le dernier dans un ramequin… qui est toujours au frigo).
Histoire authentique rapportée par ma mère: nouvellement arrivée à Auch avec sa famille, alors qu’elle avait douze ans, sa mère va au marché et s’arrête devant un étal tenu par des paysannes vendant des produits de leur jardin; elle entend alors devant trois navets : « ces navets sont durs comme l’âme d’un juif! » Ces femmes n’avaient sûrement pas vu un seul juif dans le Gers, mais…
De l’antisémitisme bête au couscous bienfaisant, voilà le parcours du navet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s